Skip to main content

A vos pailles !

Avouez-le. Toute l’année, vous en avez vu de toutes les couleurs. Des vertes et des pas mûres. On vous a souvent pris pour une poire, mais vous avez toujours fait face avec la banane, dont vous avez habilement contourné les peaux. L’aubergine de votre quartier vous a bien mis une ou deux prunes et ça vous a flanqué les raisins de la colère. Mais vous vous êtes vite ressaisi car un teint de pêche, c’est plus joli que rouge tomate. Cerise sur le gâteau, les impôts se sont copieusement servis dans votre verger personnel et vous avez viré au vert olive.

Vous avez résisté à tout cela, bravement, sans jamais tomber dans les pommes. D’ailleurs vous y mettrez un point d’honneur jusqu’à ce que vous sucriez les fraises. Après, vous ne savez pas. Mais d’ici-là, personne ne pourra vous contester le droit de revendiquer vos cinq fruits et légumes quotidiens.

Sachez pourtant qu’il y a une autre manière de faire le plein de vitamines, plus douce, plus gouleyante : le smoothie (se prononce en zézayant, la bouche en noyau d’abricot). Vous avez la version onctueuse pour les épicuriens et son contraire brûle-graisse pour ceux et celles qui ne baissent pas la garde, quoi qu’il leur en coûte.

Quel que soit votre camp, mettez à profit vos vacances au Mas de Torreilles pour vous initier à cette boisson à la fois rafraîchissante pour les papilles et réconfortante après la baignade et les plongeons dans la piscine. Mais vous mesdames, n’oubliez jamais qu’un beau parleur, en anglais, s’appelle aussi un … smoothie.

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInPin on PinterestEmail this to someone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *