Skip to main content

Flower Power à Grasse ou Festival des Fleurs à Gérone

Qu’est-ce qui est délicat, doux, harmonieux, pimpant, qui sent bon et qui n’est pas une jeune fille en fleur ?

Une fleur, tout simplement. Parce que, soyons honnêtes, nous, les humains, ne sommes pas les êtres vivants les plus réussis de la création. Les plus compliqués, cela ne fait aucun doute. De vraies usines à gaz. Mais question esthétique et voyage olfactif, nous avons beaucoup à envier aux autres et en particulier au monde des fleurs. Nous en sommes si conscients que nous nous aspergeons quotidiennement de toutes sortes de parfums, portés par l’espoir de laisser derrière nous «un inoubliable sillage floral intense et inattendu, aux notes naturelles de tubéreuse et de jasmin, nous menant dans un jardin saupoudré de rosée, d’où l’on aperçoit un vol d’oies sauvages par-dessus l’étang». C’est dans le descriptif. Et au diable les phtalates puisque nous devenons irrésistibles en deux pschitt de molécules synthétiques.

Les fleurs, elles, n’ont rien d’autre à faire que croître et embellir en silence et sans artifice. Le résultat sera là de toutes façons. C’est leur supériorité absolue sur nous. C’est pourquoi nous avons tant besoin d’elles, pour tout et pour toujours. Pour le langage que nous leur avons inventé, pour nos fêtes collectives ou intimes, pour nos célébrations ou commémorations, pour notre jardin ou notre balcon, ou juste comme ça, pour rien, pour faire joli.

Au mois de mai, à Grasse comme à Gérone, on veut faire joli. Très joli et grandiose.

Du 10 au 13 mai, la Ville de Grasse expose la rose sur le thème de « Flower Power », ambiance génération hippie. Pendant quatre jours, plus de 6.000 roses en bouquets seront mises en scène dans les salons de la Villa-Musée Fragonard, 15.000 rosiers de jardin seront à la vente sur le Cours Honoré Cresp et plus de 25.000 fleurs coupées rehausseront l’allée des Bains mais aussi les fontaines et les façades du centre historique de Grasse. Palais des Congrès, place aux Herbes, place aux Aires, jardin des plantes, jardin des Orangers, cathédrale, etc… les roses embaument la ville.

Tout aussi ambitieux, voire plus encore, le Festival des Fleurs de Gérone « Temps de Flors » se déroule du 12 au 20 mai. La ville tout entière est habillée de fleurs. Rues et ruelles deviennent des œuvres uniques d’art floral, avec jeux de lumière et accompagnements musicaux. Vous pouvez pénétrer dans d’anciennes maisons et y découvrir des mises en scènes subtiles, insolites, poétiques, magiques. La découverte de Gérone à l’occasion de ce festival est un vrai plaisir pour tous les sens. La réputation du Festival des Fleurs de Gérone a largement dépassé les frontières de la Catalogne et de l’Espagne, comme celles de l’art floral. Tous les artistes de la ville participent, par des expositions, des concours de photographie, des prestations créatives des meilleurs restaurateurs. Par exemple, La fleur des sens, créée en 2015 par Jordi Roca, l’excellentissime chef pâtissier mondialement connu, est une merveille gustative.

En mai, faîtes ce qu’il vous plaît. Mais, pour une fois, laissez-vous mener par le bout du nez.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *