Skip to main content

柔道 sur le tatami de Saint-Cyprien

Il y a des moments où l’on préfère éviter de jouer les gros bras. Le profil bas devient notre posture de confort, l’humilité notre principale vertu. On ne dit à personne que, dans la vraie vie, on est ceinture noire de l’esbroufe et du verbe haut. On s’assoit bien gentiment parmi le public, sans se faire remarquer.

HAJIME ! Et vlan ! Ouh la la, mais qu’est-ce qu’il lui a mis ! Fermons les yeux… et re vlan ! MATTE ! REI. C’est beau, tout de même…

Le 8ème Tournoi international minimes de Judo s’est déroulé ce week-end à Grand Stade Les Capellans (qui jouxte la résidence Les Pierres de Jade, rue Verdi). Cette manifestation de référence était organisée par le Judo Jujitsu Club de Saint-Cyprien. Presque 650 jeunes athlètes en provenance de douze pays s’y sont rencontrés (Belgique, Croatie, Espagne, Grèce, Italie, Ouzbékistan, Slovénie, Portugal, Russie, Serbie, Ukraine, France). Deux médailles d’or ont été remportées par les féminines du département. Les garçons du coin n’ont qu’à bien se tenir. Le dimanche après-midi était consacré aux tout jeunes judokas, mini-poussins et baby-judo, fièrement vêtus de leurs « rikikimonos » d’un blanc éclatant.

Le mot judo, en français dans le texte, signifie « la voie de la souplesse ». Certes, à partir d’un certain âge, on n’est pas forcé d’être séduit par la perspective de se tanner les lombaires. Mais la voie de la souplesse n’est fermée à personne et peut être empruntée à tout moment, le chemin de la vie proposant régulièrement, à chaque croisement, la flèche « Autres Directions ».

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInPin on PinterestEmail this to someone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *