Skip to main content

Trésors de Bambous

En France, on est quand même vernis. Disons-le modestement : nous avons notre goût, exceptionnel et incontestable, et nous savons absorber celui des autres quand il ne heurte pas notre délicate sensibilité. Nous sommes observateurs et pas du tout jaloux des lointaines beautés exotiques. Comme nous possédons déjà tout ce qui se fait de mieux, nous avons la générosité de nous ouvrir à l’altérité du monde et le génie de chiper des échantillons.

Tenez, un exemple au hasard : si vous avez la bonne idée de prendre vos vacances à Barjac (Résidence La Closerie), je ne saurai trop vous conseiller de partir, à moins d’une heure de là, à la découverte de la Bambouseraie d’Anduze. Cet échantillon-là, nous le devons à Eugène Mazel (1828-1890). Ce passionné d’horticulture fut l’un des botanistes les plus appréciés de son siècle. Comme son riche tonton lui avait légué des sous, il les mit au service de son hobby, le bambou et les plantes exotiques. Eugène avait 28 ans quand il commença ses premières plantations, tentant d’acclimater des espèces venant du Japon, d’Amérique du Nord et de l’Himalaya.

La mayonnaise prit, les racines aussi. En 1902, c’est Gaston Nègre qui prit le relais avec le même enthousiasme. D’héritage en héritage, d’expérimentations en péripéties plus ou moins heureuses, l’œuvre s’est inscrite durablement dans le temps, figurant aujourd’hui à l’inventaire des monuments historiques, signataire de la Charte Européenne du Tourisme Durable.

Bref. La Bambouseraie est un parc immense et enchanteur. Après la grande allée d’impressionnants Séquoias, vous cheminez à la rencontre d’un village Laotien plus vrai que nature, traversez la Vallée du Dragon, puis l’allée des palmiers de Chine, un jardin aquatique, un autre d’inspiration japonaise, un labyrinthe. «Un gigantesque univers végétal mène à la ferme, imposant le graphisme rectiligne d’une forêt de bambous qui transporte le visiteur en Asie».

En ce lieu unique, l’air est autre, le temps est suspendu, le spectacle végétal émerveille et apaise.

A expérimenter seul, en couple ou en famille, vraiment.

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInPin on PinterestEmail this to someone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *